L'AlpsMan de Benjamin ! - AlpsMan

L’AlpsMan de Benjamin !

Retrouvez l’expérience que Benjamin a vécu sur la partie vélo lors de l’AlpsMan 2019 !

  • Quelles étaient tes sensations dans la montée du Semnoz ?

Sur les premiers kilomètres de la montée du Semnoz, j’étais très excité et content d’être enfin dans le cœur de la course après tant de mois de préparation. Malgré la fraicheur matinale, j’avais de bonnes sensations dans le jambes, le moral au beau fixe. J’ai pu tenir un bon rythme tout en évitant de me mettre dans le rouge.

 

  • Quels ont été les moments les plus difficiles pour toi sur cette partie vélo?

La deuxième montée du col des Pres fut très dure, comme l’année précédente. La chaleur et la fatigue font de ce deuxième passage au col des Près un moment particulièrement intense de la partie vélo. On sait à l’avance que cette partie va être éprouvante, et c’est vérifié à chaque fois. C’est dans ces moments là qu’il faut se surpasser et que le mental est crucial.

 

  • On se retrouve seul sur un vélo pendant des heures, où as-tu puisé les forces nécessaires pour dépasser les moments difficiles et aller au bout ?

Pour aborder le parcours vélo le plus sereinement possible, je le découpe en plusieurs objectifs : d’abord la montée du Semnoz, puis sa descente, puis le col suivant… cela permet d’avoir des objectifs pas trop effrayants. Lors des moments difficiles, les objectifs se raccourcissent : passer le prochain lacet dans le col de Pres, aller au prochain ravito, etc… Cela permet de garder sa concentration, je suis à l’écoute des mon corps en permanence afin d’ajuster l’effort, la nutrition. J’essaie d’éviter toutes les ondes négatives en pensant à tout ce qui est positif dans la course, en cherchant des ressources mentales auprès des proches laissés sur la ligne de départ.

 

  • Quelle image du parcours vélo te revient en tête ?

La plus belle image du parcours vélo est pour moi celle des premiers kilomètres vers le Semnoz, la vue, la lumière, les paysages sont grandioses !

 

  • Ton conseil pour ceux qui vont affronter ce parcours le 6 juin ?

Pour ceux qui veulent se confronter à l’AlpsMan, je conseille évidement une très bonne préparation vélo mais il faut aussi essayer de prendre un maximum de plaisir et de profiter de ce magnifique terrain de jeux dans les trois discipline ! Prendre du plaisir avant tout !